L’expérience de la tablette XXL en bibliothèque

J’ai pu participer à une expérience forte intéressante en bibliothèque. Nous avons eu la possibilité de mettre à la disposition des enfants une tablette au format XXL.

Une tablette XXL, Kézako ?

Tablette XXL du SPLJ

Il s’agit d’une tablette conçue par le Salon du livre et de la presse jeunesse destinée aux enfants. Cette tablette constitue une superbe occasion de médiation de contenus numériques. Le SLPJ a préchargé diverses applications dédiées à la lecture ou à son apprentissage. On retrouve dans cette tablette des classiques (Boucle d’or, Les Trois petits cochons, Pinocchio…). Il y a également d’autres applis davantage dédiées à l’apprentissage ou à la découverte (La Coccinelle, Le Carnaval des animaux, Les jeux du livre des bruits). Elles sont toutes adaptées à partir de livres. Il n’y a pas d’applications natives numériques.

Complémentarité

Cette expérience représente également un moyen de dépasser le débat « le numérique tue le papier ». Au contraire, elle met en perspective la complémentarité des différents supports présents en bibliothèque. Nous avons réalisé un atelier sur le modèle de l’heure du conte en partenariat avec des classes de CP. En effet, un enseignant est venu avec sa classe pour faire découvrir une nouvelle expérience à ses élèves. Cela est particulièrement intéressant dans la mesure où il s’agit d’un public d’apprenants. Les enfants découvrent les joies (ou les malheurs) de la lecture.

Au cours de cet atelier, nous avions divisé la classe en groupe de trois. Deux collègues faisaient la lecture d’un conte présent dans la tablette pendant que je montrais sur la tablette le conte interactif aux enfants qui construisaient ainsi leur expérience de lecture collective. Cet exemple révèle  la relation complémentaire entre les différents supports.

Le numérique et le papier, une relation complémentaire

Aux réfractaires du numérique qui viendraient crier qu’on ne peut pas apprendre avec ces outils, je les laisse croire ce qu’ils veulent. Je ne suis pas un spécialiste de l’éducation ni de la pédagogie. Toutefois, j’ai pu constater que les enfants apprennaient en s’amusant. Ils ne remarquent pas qu’ils effectuent un travail intellectuel. Les applis comme La Coccinelle ou La Forêt, issues de la collection Mes premières découvertes, ont rencontré un grand succès. Elles sont très interactives et se prêtent à la discussion avec les enfants. Il appartient ensuite à l’animateur de susciter des questions et d’y répondre. Enfin, un dernier exemple de complémentarité entre le numérique et le papier – qui je l’espère va convaincre les plus sceptiques – est celui du témoignage d’un des enfants. Il travaillait sur Pinocchio en classe et voulait absolument voir l’appli Pinocchio. Je l’ai revu la fois d’après, il était tout fier de m’annoncer qu’il avait eu 20/20 à son devoir sur Pinocchio. Certes cette histoire reste anecdotique mais cela me conforte dans l’idée que l’écran est un moyen de (re)donner goût aux enfants d’apprendre. Il ne faut pas que cela soit l’unique support. Mais c’est une porte d’entrée pour favoriser l’envie d’apprendre et celle de lire.

Sociabilité

La thématique du troisième lieu est très à la mode de nos jours. Mais cela reste pour l’instant de l’ordre du fantasme. Le troisième lieu est encore à construire. De plus, il dépend énormément des besoins des individus. Le 3ème lieu peut-être un club de sport pour l’un ou une association pour l’autre… Bref, passons ce n’est pas l’objet de ce billet. Toutefois, les bibliothèques permettent de maintenir voire de créer une forme de sociabilité. Elles regroupent des personnes qui ne se connaissent pas nécessairement mais qui partagent quelque chose en commun (la consommation de produits culturels).

La tablette en bibliothèque, un élément de sociabilité.

L’expérience de la tablette XXL a permis de mettre en avant cette capacité de sociabilisation propre aux établissements de lecture publique. En effet, cet appareil est pensé pour des activités en groupe. Les enfants qui ont pu tester cette tablette ne se connaissaient pas systématiquement. Ils ont appris à se connaître autour d’un objet fédérateur. A l’instar des jeux de sociétés, la tablette constitue un moyen pour les enfants d’intégrer les règles du vivre ensemble

Par ailleurs, si le groupe compte beaucoup d’enfants, il faut veiller à ce que chacun d’entre eux puisse tester un maximum de fois la tablette. Il faut donc faire comprendre aux enfants qu’ils doivent attendre leur tour avant de pouvoir jouer. Le plus intéressant, c’est quand ce sont les enfants eux-mêmes qui expliquent les règles de fonctionnement aux autres. Ainsi, on mesure plus concrètement ce que signifie la mission de sociabilité attachée à nos établissements.

Conclusion

Cette expérience s’avère être un véritable succès. Nous avons permis à des enfants, souvent victimes de la fracture sociale (et donc numérique), de s’initier aux nouveaux dispositifs de lecture. Les bibliothèques doivent désormais permettre à chacun d’entre nous d’utiliser les nouvelles technologies. Elles ne peuvent le faire seules. Des partenariats doivent être pensés puis menés avec la communauté éducative mais aussi associative. Le numérique en bibliothèque reste à construire. Il existe déjà un certain nombre d’initiatives locales qui réussissent plus ou moins. Cela contribue tout de même à creuser le clivage entre bibliothèques innovantes et établissements de « seconde zone ». Plusieurs obstacles freinent la généralisation du numérique en bibliothèque. D’une part, certains manifestent des inquiétudes vis-à-vis du numérique. D’autre part, cela relève d’un problème plus profond qui dépasse le cadre des bibliothèques. En effet, il s’agit d’une problématique qui concerne l’ensemble de la société. Il suffit d’observer la façon dont la classe politique légifère sur cette question…

3 commentaires à propos de “L’expérience de la tablette XXL en bibliothèque

  1. Pingback: Biblio Numericus - Le numérique se joue aussi en bibliothèque | Médiation des nouveux dispositifs de lecture en bibliothèque | Scoop.it

  2. Pingback: Innovation | Pearltrees

  3. Pingback: Fab L(a)brary | Biblio Numericus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + deux =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>