Carte de prêts de liseuses et de tablettes en bibliothèques

Carte ancienne - Europe (Alexandre Vuillemin - 1843) Flickr CC BY-NC-SA by histoirepostale

Vous avez certainement entendu parler de la carte des bibliothèques qui ont testé ou mis en place le prêt de liseuses ou de tablettes. Elle a franchi le cap des 50000 visites en l’espace de quelques semaines. C’est grâce à la participation collective des bibliothécaires que cette carte a pu se développer.  Je voudrais dire merci à Aldus qui a su donner une visibilité à cette carte et en faire un instrument collaboratif.

Pourquoi cette carte ?

Cette idée de carte m’est venue l’été dernier. Je recherchais des établissements qui avaient mis en place le prêt de liseuses/tablettes. Je voulais avoir une idée du nombre de bibliothèques qui proposaient ce service. L’objectif était d’essayer de mesurer la tendance et de voir comment se positionnaient les bibliothèques par rapport à la lecture numérique. Mais je me suis aperçu qu’il n’y avait pas d’outils permettant de centraliser ce type d’expérimentation. Le seul moyen de connaître les bibliothèques était d’aller sur les sites de chacune d’entre-elles. Or cela représentait un travail de fourmi. La seconde alternative était de mettre en place un dispositif de veille sur cette expérience de lecture numérique. Cette méthode me semblait moins chronophage et plus adaptée.

Après avoir commencé à collecter quelques résultats, j’ai trouvé intéressant de partager ce qui ressortait de ma veille. La carte me paraissait être l’outil le plus approprié pour diffuser mes recherches et surtout en avoir une vue d’ensemble.  Mais le temps m’a fait défaut et après avoir mis de côté ce projet, Aldus a su lui redonner une seconde vie.

Le taux de fréquentation de la carte montre que ce genre d’outil manque. Le Service du Livre et de la Lecture du ministère devrait mettre en place un outil recensant les bibliothèques qui offre ces nouveaux services. Cela permettrait d’avoir une vue d’ensemble de la situation. On pourrait peut-être mieux mesurer la mutation de nos établissements et de nos services. On aurait la possibilité de voir les disparités territoriales, ce qui marche ou ce qui ne marche pas.

Quoiqu’il en soit, cette carte est un instrument qui semble servir les collègues. Elle a également permis de souligner la force du travail collaboratif. Nous ne serions pas arrivés à ce résultat sans la participation et l’investissement  de toutes celles et ceux qui ont signalé leur équipement. Elle révèle également un trait important du numérique. D’une relation verticale, on passe à une relation horizontale qui permet de faire naître des initiatives locales.

N’hésitez pas à participer à cette carte collaborative !

Afficher Prêt de liseuses et tablettes en bibliothèque sur une carte plus grande

PS: Merci à NetPublic d’avoir relayé la carte.

PPS : Si vous souhaitez contribuer, laissez- un commentaire dans ce billet.