Pour en finir avec les DRM

Kathryn Greenhill - CC-BY-SA - FLickr
Kathryn Greenhill – CC-BY-SA – Flickr

2016 sera-t-elle l’année de LCP, la fameuse DRM allégée qui devrait faciliter la vie des utilisateurs de livres numériques ? Les mois à venir nous le diront mais ce qui est certain, c’est que les DRM sont de plus en plus rejetées par différents acteurs issus du monde du livre numérique. L’un d’entre-eux, Lekti-ecriture, a publié un billet dans lequel la société expose son rejet des DRM et cherche à le faire savoir. En effet, Lekti avertit les lecteurs numériques à l’aide d’un texte écrit conjointement avec la maison d’édition Anacharsis dont elle produit les textes. Ce texte est disponible sur chaque livre édité et a été publié sous licence Creative Commons afin de favoriser sa diffusion. Etant farouchement opposé à cette bride que représentent les DRM, je partage volontiers leur communiqué :

« Les livres numériques préparés par les éditions Anacharsis sont commercialisés sans protection spécifique, autrement appelés DRM ou « verrous numériques ». Pour Anacharsis, il est essentiel que le lecteur dispose avec sa copie numérique de droits de jouissance similaires à ceux d’un livre papier. Pourtant, si vous achetez votre copie directement à partir de votre périphérique de lecture, au sein de la librairie en ligne associée à la marque de votre liseuse ou tablette, vous ne pourrez sans doute jamais transférer votre livre ailleurs, sur un appareil qui dispose d’un environnement de lecture différent. Acheter vos livres numériques dans les magasins intégrés à chaque plate-forme de lecture est une démarche facilitée par les fabricants. Ils espèrent de cette manière faire de vous une clientèle captive et soumise, qui ne peut d’aucune manière transférer sa bibliothèque dans un autre environnement de lecture. Les éditions Anacharsis considèrent que les droits concédés sur une copie numérique ne doivent pas être limités au seul droit d’accès à partir d’un environnement de lecture particulier, déterminé par la marque d’une tablette ou d’une liseuse. À l’heure actuelle, il existe des dizaines de librairies indépendantes françaises qui vous permettent, via leur site Internet, d’acheter les livres numériques du catalogue Anacharsis. Dans ce cas, aucune restriction de lecture ne vous est imposée. Vous voilà libre.« 

Ce texte arrive quelques jours après la réponse de Fleur Pellerin suite au communiqué de l’ABF sur PNB. Si la ministre répond à certains des points soulevés par l’ABF, elle s’abstient de parler des DRM et des problèmes que cela pose pour les bibliothécaires et les usagers qui y sont confrontés. Pourtant, l’accord interprofessionnel du 8 décembre 2014 porté par  le Ministère de la Culture et de la Communication stipulait que :

« Les mesures techniques de protection ne sont pas l’unique système de gestion et de protection des droits numériques. D’autres types de dispositifs que ceux qui sont communément utilisés aujourd’hui dans les offres aux collectivités peuvent être adoptés s’ils garantissent un service de qualité ou permettent de l’améliorer, dans le respect du droit d’auteur ».

Force est de constater que le nombre de titres disponibles via PNB augmente. Près de 45 000 titres seraient disponibles à en croire les chiffres de Feedbooks. Le catalogue s’est étoffé avec l’arrivée d’Immatériel (devenu 7switch). 7switch distribue des éditeurs comme Atalante ou Bragelonne qui ont fait le choix de ne pas barder leurs livres numériques de DRM. Qu’en sera-t-il pour les bibliothèques qui achèteront les livres des éditeurs sans DRM dans le cadre de PNB ? Des DRM seront probablement imposées par un des opérateurs qui intervient dans le dispositif. Cela fait totalement écho au message d’alerte lancé par Lekti et les éditions Anacharsis. Leur choix et leur liberté ne sont plus respectés et par extension ceux des lecteurs. Et si en 2016, on tournait définitivement la page des verrous numériques ?

4 commentaires à propos de “Pour en finir avec les DRM

  1. Rétroliens : Pour en finir avec les DRM | Biblio Numericus |...

  2. Rétroliens : Pour en finir avec les DRM | Digital biblioth&e...

  3. Rétroliens : Pour en finir avec les DRM | Biblio Numericus |...

  4. Rétroliens : Pour en finir avec les DRM | Biblio Numericus |...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Seriez-vous un robot ? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>