Quand OverDrive propose d’inscrire les usagers à la bibliothèque

OverDrive fait le pari de devenir l’acteur incontournable des bibliothèques et de contrôler tout l’écosystème.

Après avoir transformé le marché du livre numérique en bibliothèque, la société OverDrive continue de jouer les trublions en proposant un nouveau service disruptif. L’entreprise souhaite mettre en place une fonctionnalité qui permet aux individus de s’inscrire à la bibliothèque de leur ville à distance via un smartphone grâce son application Libby. Comme pour le livre numérique, OverDrive souhaite réduire les étapes entre la demande et l’accès au service.

Actuellement en phase d’expérimentation avec quelques bibliothèques pilotes, la procédure d’inscription est assez simple. Elle repose sur le numéro de téléphone de la personne. Il existe aux Etats-Unis une base de données nationale d’adresses associées à chaque numéro de téléphone. Cela permet d’authentifier la personne qui décide de s’inscrire via la procédure mise en œuvre par OverDrive. Après avoir renseigné le formulaire, l’utilisateur reçoit un code de validation sur son téléphone qui permet d’authentifier la procédure et s’assurer qu’il est bien à l’origine de la demande. C’est le même principe que la procédure d’authentification mise en oeuvre par votre banque qui vous envoie un sms pour finaliser un achat sur Internet. OverDrive déclare ne pas conserver les données de l’utilisateur. Une fois la procédure effectuée, la personne est en capacité d’accéder aux contenus numériques mis en place par la bibliothèque cliente d’OverDrive. L’entreprise vise à terme la possibilité d’interfacer ce service directement avec les SIGB des bibliothèques.

Selon OverDrive, ce service constitue un atout pour les bibliothèques qui pourront ainsi toucher des publics qui ne sont pas inscrits en bibliothèque et qui sont parfois bloqués pour savoir comment obtenir une carte de bibliothèque.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Source : Libray Journal

2 Replies to “Quand OverDrive propose d’inscrire les usagers à la bibliothèque”

  1. Bibliomondo a déclaré vouloir faire un peu la même chose en proposant la préinscription couplée à une authentification via les comptes réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn → sécurité niveau 1) ou FranceConnect (qui utilise des données des impôts, de la sécu ou de la poste → sécurité niveau 4)

    • Merci pour ce commentaire.
      Ce serait à mon avis plus raisonnable d’utiliser FranceConnect même si c’est une solution sous-utilisée comparée au nombre d’utilsiateurs de Facebook.
      Où en est le projet de Bibliomondo ?

      Thomas

Répondre à stanislas Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Seriez-vous un robot ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.