Pour une reconnaissance des bibliothèques dans l’inclusion numérique

Libération a publié cette semaine un entretien très intéressant avec une bibliothécaire qui partage son quotidien et les problèmes liés à la fracture numérique qu’elle constate sur son territoire. Cet article n’a rien de nouveau mais il a le mérite de révéler la réalité à laquelle nous sommes confrontés. Pour une fois, la précarité informationnelle numérique déborde du cadre bibliocentré et du microcosme de notre profession. Cet article n’a pas été publié à n’importe quel moment puisqu’il est sorti quelques jours après l’annonce du Secrétaire en charge du numérique pour son plan de lutte contre l’analphabétisme digital qui concerne 13 Continuer la lecture Pour une reconnaissance des bibliothèques dans l’inclusion numérique

Oubliez l’automate de prêt, faites place à Pepper le robot-bibliothécaire !

A l’heure de la Startup Nation, de l’innovation à tout crin, et des technologies disruptives, beaucoup de métiers sont amenés à disparaître car les tâches seront réalisées par des intelligences artificielles. A en croire les prédictions, le métier de bibliothécaire serait en voie d’extinction. Et si le futur était déjà là ?! (Musique angoissante). Après les automates de prêt et l’introduction de la RFID, notre métier voit arriver de nouveaux collègues constitués de puces électroniques, de lithium et de silicium ! L’exemple de la bibliothèque du comté de Roanoke aux Etats-Unis La bibliothèque publique du comte de Roanoke compte désormais Continuer la lecture Oubliez l’automate de prêt, faites place à Pepper le robot-bibliothécaire !

Et si ouvrir plus, c’était en fait ouvrir sans les bibliothécaires ?

Le débat de la question des horaires d’ouvertures en bibliothèque agite régulièrement la profession. C’est indéniable, la France est à la traîne comparée à d’autres pays du nord de l’Europe ou nord-américains. Il y a des arguments valables qui sont recevables chez ceux qui sont favorables à l’ouverture mais aussi chez ceux qui sont contre. Mais peut-être que la solution ne réside pas uniquement dans l’emploi de vacataires ou de roulements compliqués à organiser. Bibliotheca est en train d’expérimenter le service open+ dans plusieurs bibliothèques américaines. Je spoile immédiatement ; les trois bibliothèques pilotes ne déplorent pour le moment aucune Continuer la lecture Et si ouvrir plus, c’était en fait ouvrir sans les bibliothécaires ?

Google intègre les catalogues de bibliothèques dans ses résultats de recherche

Un simple tweet. L’annonce de google ne fera pas autant de bruit que l’iPhone SMIC d’Apple mais elle va peut-être permettre d’améliorer la visibilité des catalogues de bibliothèques. En effet, la firme de Mountain View vient de mettre en place une nouvelle fonctionnalité pour son moteur de recherche. Quand un internaute effectue une recherche d’un titre de livre numérique, le moteur indiquera dans ses résultats si le document est disponible dans une bibliothèque à proximité. Selon Google la fonctionnalité serait disponible sur bureau et mobile et se présenterait de la façon suivante  D’après un utilisateur, les premiers résultats ne sont Continuer la lecture Google intègre les catalogues de bibliothèques dans ses résultats de recherche

Quand OverDrive propose d’inscrire les usagers à la bibliothèque

OverDrive fait le pari de devenir l’acteur incontournable des bibliothèques et de contrôler tout l’écosystème. Après avoir transformé le marché du livre numérique en bibliothèque, la société OverDrive continue de jouer les trublions en proposant un nouveau service disruptif. L’entreprise souhaite mettre en place une fonctionnalité qui permet aux individus de s’inscrire à la bibliothèque de leur ville à distance via un smartphone grâce son application Libby. Comme pour le livre numérique, OverDrive souhaite réduire les étapes entre la demande et l’accès au service. Actuellement en phase d’expérimentation avec quelques bibliothèques pilotes, la procédure d’inscription est assez simple. Elle repose Continuer la lecture Quand OverDrive propose d’inscrire les usagers à la bibliothèque