Offrir des espaces de confidentialité en temps de Covid

Démonstration de la cabine insonorisée – Stella Wieser

La crise du coronavirus, l’explosion du télétravail et des visioconférences ont fait ressortir le besoin d’espace pour travailler ou passer des entretiens d’embauche alors même que la plupart des lieux sont fermés en raison des restrictions sanitaires. La bibliothèque de Carthage, dans l’Etat du Texas, a peut-être trouvé la solution au problème.

La bibliothèque Sammy Brown a installé deux cabines insonorisées équipées d’ordinateur portable pour permettre aux usagers de s’isoler et de pouvoir réaliser des visioconférences sans se sentir écouter ni déranger les autres usagers de la bibliothèque.

Ce projet a été rendu possible grâce à une bourse attribuée par l’Institute for Museum and Library Services pour aider et accompagner les établissements de lecture publique à s’adapter et maintenir une activité à cause du coronavirus. Comme l’explique Kim Corner, la directrice de la bibliothèque, les usagers viennent souvent dans l’établissement pour utiliser les ordinateurs et effectuer des démarches autour de l’emploi. Evidemment, les restrictions sanitaires ont empêché les usagers de pouvoir profiter d’une large partie des services proposés par la bibliothèque. Face au besoin de pouvoir disposer d’un espace intime pour effectuer une visioconférence, les bibliothécaires ont décidé de concevoir un espace qui permette de répondre à ce besoin. Là où se distingue le projet de la bibliothèque Carthage, c’est que la mise en place de ces cabines insonorisées n’a pas nécessité de grands travaux d’aménagement. Une partie de la subvention a également été utilisée pour faire l’acquisition de deux ordinateurs portables adaptés à la visioconférence parce que les ordinateurs de la bibliothèque n’étaient pas adaptés pour cet usage. La directrice souhaite que cet espace soit pleinement investi y compris pour des réunions d’affaires ou de la téléconsultation.

Cet événement est l’occasion de rappeler que les bibliothèques sont encore aujourd’hui souvent le lieu privilégié pour disposer d’une connexion internet. Ce service est particulièrement vital en milieu rural mais aussi en milieu urbain où la plupart des lieux sont fermés. Les bibliothécaires américains ont su très tôt se saisir de cette problématique en élargissant l’accès au réseau wifi de la bibliothèque au-delà des horaires d’ouverture pendant le début de la crise sanitaire. Quand d’autres ont augmenté la bande passante afin de pouvoir satisfaire la demande ou prêter des hotspots wifi pour permettre aux usagers d’avoir accès à internet pendant le confinement. Quand il est difficile de disposer d’un espace pour s’isoler chez soi, cette idée de cabine insonorisée est une solution utile et adaptée pour de nombreuses personnes. Cela peut également être une offre proposée aux personnes qui souffrent en télétravail de ne plus pouvoir rencontrer des gens ou leurs collègues. La perspective de sortir et de se rendre à la bibliothèque pour effectuer une visioconférence dans une cabine adaptée est un moyen efficace pour ces personnes de sortir de l’isolement qu’elles peuvent ressentir.

Source : Panola Watchman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.