Des imprimantes 3D dans les bibliothèques canadiennes #brève

Les bibliothèques du Canada démontrent une fois de plus leur capacité à s’adapter aux évolutions technologiques et aux pratiques qui en découlent. Les canadiens ont la possibilité de s’initier assez facilement à l’impression 3D. Ils peuvent désormais aller dans des makerspaces, des cybercafés nouvelles générations mais aussi des bibliothèques. Notons au passage que ce ne sont pas seulement les grands établissements qui proposent ce service mais aussi les bibliothèques des villes moyennes.

Ab Velasco, qui a aidé à mettre en place le hub d’innovation numérique de la bibliothèque de Toronto explique que ce service est une continuation de ce que les bibliothèques ont toujours fait. Il poursuit en rappelant que les bibliothèques ont été les premiers lieux à offrir un accès gratuit aux ordinateurs, à Internet. C’est donc naturel pour les bibliothèques d’offrir un accès aux technologies émergentes.

Les usagers utilisent les imprimantes 3D pour fabriquer toute sorte de choses comme des pièces d’échec, pour réparer un lave-vaisselle, un meuble, pour décorer son gâteau de mariage, un boîtier pour Raspberry Pi… Les usagers viennent avec des fichiers téléchargés préalablement sur Thingiverse.

Avant d’utiliser les imprimantes 3D, les usagers doivent passer une certification. La liste d’attente pour avoir cette accréditation s’allonge de plus en plus. Concernant les catégories de publics, ils sont assez variés : jeunes, retraités, étudiants, entrepreneurs.

Source : CBC News / Merci à Calimaq pour l’info !

3 commentaires à propos de “Des imprimantes 3D dans les bibliothèques canadiennes #brève”

  1. Rétroliens : Des imprimantes 3D dans les bibliothèque...

  2. Rétroliens : Des imprimantes 3D dans les bibliothèque...

  3. Rétroliens : Des imprimantes 3D dans les bibliothèque...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.