Bibliothécaire, militant des libertés numériques

J’ai eu le plaisir d’intervenir dans le cadre du festival des libertés numériques à une journée d’étude organisée par le CFCB Bretagne. Pour être raccord avec la thématique du festival, on m’a demandé de parler des libertés numériques et des bibliothèques. Ca a été l’occasion pour moi d’exprimer mon point de vue sur le rôle des bibliothécaires qui peuvent apparaître comme des gardes-fou contre les dérives sécuritaires qui se généralisent en ligne. Les bibliothécaires peuvent aider les citoyens à s’armer contre la censure, contre la surveillance, contre le tracking publicitaire, contre l’enfermement dans des bulles informationnelles. C’est même à mon sens la mission centrale des bibliothèques au 21ème siècle. Les bibliothèques sont des maisons du peuple qui garantissent des libertés fondamentales à toute société démocratique : jouir du droit d’accéder à l’information sans censure, construire son jugement afin de participer aux débats de notre société, permettre de faire des choix conscients. Les bibliothèques américaines ont été confrontées à un certain nombre de dérives sécuritaires suite à la promulgation du Patriot Act qui a été voté en réponse aux attaques terroristes du 9/11. Après les attentats contre Charlie Hebdo, de Nice et ceux du 13 novembre, nous avons traversé notre 9/11. Et comme nos confrères américains, nous avons été victimes de dérapages au nom de notre sécurité. Assignations à résidence de militants écologistes, surveillance accrue depuis les lois renseignements et de lutte contre le terrorisme qui font de chacun d’entre nous des suspects potentiels au détriment de notre droit de nous informer. Les récentes dispositions législatives contreviennent à nos missions : participer à la construction du citoyen. J’ai essayé d’aborder ces questions au cours de mon intervention que vous pouvez retrouver à travers les slides ci-dessous. J’ai accompagné mes slides de commentaires pour expliciter un peu plus ce que j’ai raconté. Ils n’apparaissent pas sur le SlideShare, c’est pourquoi je mets mon support en téléchargement pour que vous puissiez accéder aux commentaires Bibliothécaires et libertés numériques