OverDrive, porte d’entrée à la bibliothèque pour les usagers

J’en avais déjà parlé il y a quelques temps, OverDrive le prestataire de livres numériques des bibliothèques américaines propose directement aux individus de s’inscrire à la bibliothèque de leur quartier. On a quelques retours depuis la mise en place de ce service.

Le programme Get a Library Card est présenté par OverDrive comme le moyen le plus simple et le plus rapide pour obtenir une carte de bibliothèque. En moins de 30 secondes, la personne qui s’inscrit au service a la possibilité d’emprunter des livres numériques. Bien évidemment, le tout se fait depuis le téléphone de la personne. D’après OverDrive, le système fait appel à un service tiers qui permet de relier le nom/numéro de téléphone de la personne à une adresse postale. Si l’adresse est dans une zone d’une bibliothèque qui participe à ce programme alors l’usager nouvellement inscrit peut emprunter des livres numériques depuis son smartphone. Concrètement, c’est le numéro de téléphone de l’usager qui fait office de numéro de carte de bibliothèque. Dans le même temps, la bibliothèque reçoit les informations (numéro, nom, adresse) et peut les utiliser pour inviter l’usager à finaliser son inscription et disposer d’une carte physique.

En l’espace de quelques semaines, la douzaine de bibliothèques qui participent à ce programme a constaté une augmentation de 5000 utilisateurs supplémentaires. L’argument qui fait l’unanimité est la rapidité de la procédure pour pouvoir emprunter les milliers de titres disponibles dans le catalogue d’OverDrive. L’intérêt de ce service est qu’il est totalement en phase avec les usages nomades actuels (En 2016 en France, 65 % de la population disposaient d’un smartphone.). Ce service pose tout de même une question. Que deviennent ces données collectées par OverDrive et le service tiers en question ? Que font-ils du numéro de téléphone ? Ce service n’est pas marchand et repose sur un modèle économique. Soit ils se font un bon annuaire qu’ils monétisent soit ce sont les bibliothèques qui paient. En effet, plus il y a d’utilisateurs de livres numériques, plus la facture s’alourdit pour les bibliothèques qui proposent ce service. Je n’ai pas la réponse mais c’est à creuser.

Source : OverDrive

Une réponse à “OverDrive, porte d’entrée à la bibliothèque pour les usagers”

  1. Rétroliens : La Lettre d’EchosDoc n° 152 (25/10/17) – sourceserlande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Seriez-vous un robot ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.